Vous devez vous demander pourquoi ce titre, non non je n'ai rien de bien extraordinaire à vous annoncer, pas de grande nouvelle ou de changement de vie. J'écris aujourd'hui seulement parce que je me sens bien, je me sens heureuse, détendue, zen, en pleine forme comme je ne l'ai jamais été depuis de nombreuses années.

Alors je sais certains penseront que j'affiche mon bonheur, c'est sans doute un peu vrai mais je me dis qu'on écrit souvent quand ça ne va pas alors pourquoi ne pas le faire quand on est bien.

Ce week-end avec papa couette, nous somme partie au ski avec mes collègues de boulot. Au départ ce n'était pas vraiment gagné. Plusieurs fois j'ai eu envie d'annuler pour plein de raisons valables et d'autres non. Parce que je me disais que passer le week-end avec des gens du boulot ce n'était peut-être pas une bonne idée. Parce que je me disais qu'on avait pas de sous et qu'on ne pouvait pas se permettre un week-end comme ça. Parce que les miss pleuraient de nous quitter. Parce que l'organisation de ce week-end n'était pas simple, il fallait faire garder les miss. On partait le vendredi soir, il fallait donc trouver une solution pour les récupérer à l'école  sans que j'ai besoin de rentrer chez moi et parce qu'elles voulaient me voir avant que je parte.

Finalement je n'ai pas cèdé, j'ai trouvé une solution à tous ces tracas et ce vendredi à 20h après un petit moment passé avec les filles et des gros calins, nous sommes partie en bus pour l'Alpes d'Huez.

Nous avons passé un super week-end, on a skié comme on ne l'avait pas fait depuis des années, nous avons fait la plus grande piste d'Europe et c'était génial, on s'est amusé, on a ri, on a bien mangé, on a bu un peu (beaucoup). Le temps d'un week-end on a tout oublié ou presque. Nous étions un petit groupe de 12 avec tous les mêmes envies, en profiter au maximum sans se prendre la tête.

C'est la première fois en 10 ans qu'on part tous les deux, bien sûr nous avons déjà passé de super week-end, des soirées rien que nous deux avec les copains avec ou sans enfants mais pas comme ça. Ce week-end je me suis sentie comme revivre, comme quand j'avais 20 ans. On étaient libre et sans contrainte. On a profité de chaque instant. On n'a pas beaucoup dormi et pourtant je ne suis pas fatiguée, je me sens juste bien. Pas une seconde je n'ai culpabilisé de les avoir laissé et je ne regrette rien.

Je ne sais pas combien de temps cela va durer, je sais que la réalité, la fatigue et les tracas vont finir par nous rattraper mais ça n'a pas d'importance pour l'instant je me sens bien et je veux en profiter encore un peu.